Chantier 16 ans et plus

Importance du Chantier 16 ans et plus

À partir de l’âge de 16 ans, les jeunes sont confrontés à des choix majeurs en matière de parcours scolaire. Il s’agit d’une période critique, car le décrochage scolaire augmente de façon plus importante à partir de 17 ans (Ministère de l’Éducation 2004). Or, l’absence d’un diplôme est reconnue pour engendrer des difficultés dans l’intégration sociale et professionnelle et augmente la dépendance économique et la pauvreté tout en ayant des conséquences néfastes pour le marché du travail.

Exemples de priorités et pistes d’action

  • Préparer et accompagner les jeunes pour une meilleure transition vers la vie adulte en tissant des partenariats avec les différents organismes du milieu et entre les milieux et ordres d’enseignement.

-Améliorer l’intégration des jeunes en provenance des milieux ruraux.

-Améliorer l’intégration des jeunes qui ont des problèmes de santé mentale (ex. : anxiété, dépression)

-Promouvoir les valeurs de l’entrepreneuriat (autonomie, innovation, engagement, etc.) dans les formations postsecondaires.

  • Valoriser les formations professionnelles et techniques.

Les mécanismes de consultation et les études ont également démontré l’importance :

  • D’agir tôt
  • De porter une attention particulière aux milieux défavorisés
  • De favoriser la cohésion dans les communautés et l’ouverture de l’école aux partenariats
  • De travailler l’accompagnement des familles

Portrait de la situation en Outaouais[1]

Quelques statistiques concernant les jeunes de 16 ans et plus en Outaouais

La région de l’Outaouais compte 46 097 jeunes âgés entre 15 et 24 ans en 2015 (ISQ, 2016).

Un nombre important de personnes sans diplôme

En 2015, 13,6 % de la population de 25 à 64 ans en Outaouais n’a aucun diplôme comparativement à 12,8 % au Québec.

Un taux de diplomation (secondaire) et de qualification moins important en Outaouais qu’au Québec

En Outaouais, 57,1 % des élèves inscrits pour la première fois en 1re secondaire en 2007, ont obtenu un premier diplôme ou une première qualification en 2011-2012, soit après cinq ans comparativement à 65,2 % au Québec. En 2012-2013, 9,1 % de plus ont obtenu un premier diplôme ou une première qualification soit après six ans, comparativement à 8,6 % au Québec. En 2013-2014, soit après sept ans, 3,6 % de plus ont obtenu un premier diplôme ou une première qualification comparativement à 3,9 % au Québec. Au final, le taux de diplomation et de qualification de la cohorte de 2007 s’établit à 69,8 % en 2014 après sept ans d’études secondaires alors que la proportion est de 77,7 % pour l’ensemble du Québec (Ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, 2015).

Des disparités importantes entre les territoires

Le taux de diplomation et de qualification après 7 ans au secondaire est également disponible pour les territoires de l’Outaouais pour la cohorte 2005-2006 (ayant graduée en 2013). Il démontre une disparité importante (Cartojeunes, http://cartojeunes.ca/). Mentionnons également qu’à l’intérieur des territoires urbains, des disparités existent également.

  • MRC de la Vallée-de-la-Gatineau : 53,5 %
  • MRC de Papineau : 60,9 %
  • MRC du Pontiac : 65,5 %
  • MRC des Collines-de-l’Outaouais : 68 %
  • Ville de Gatineau : 69,7 %
Une progression importante entre 2006 et 2013

En 2013, l’Outaouais est la deuxième région au Québec à avoir le plus progressé au cours des dix dernières années pour les taux de diplomation après 7 ans au secondaire (Cartojeunes, http://cartojeunes.ca/)

Bref portrait des acteurs et des actions dans le milieu

Plusieurs organisations et projets sont en place dans la région de l’Outaouais en matière de persévérance et de réussite éducative. La TÉO reconnait l’importance de travailler dans le respect des missions et mandats des partenaires et souhaite travailler en étroite collaboration avec ces derniers en évitant de dédoubler les actions en place.

Exemples d’acteurs du milieu qui soutiennent les jeunes de 16 ans et plus

Interne

  • Services aux étudiants
  • Services adaptation scolaire
  • Centre d’intégration sociale et professionnelle
  • Aide psychosociale
  • Conseillers vie étudiante
  • Enseignants / professeurs
  • Chercheurs universitaires
  • Cadres / personnel
  • Étudiants

Externe

  • Carrefours jeunesse emploi
  • Emploi-Québec
  • Chambres de commerce
  • Milieu de la santé : Jélinek, Pierre Janet, CSSS, Centre d’intervention et de prévention en toxicomanie (CIPTO)
  • Milieux culturels
  • Milieux sportifs
  • Parents
  • MEES
  • Élus régionaux
  • Organismes communautaires

Source : Démarche de réflexion stratégique des membres de la TÉO

Lieux des jeunes de 16  ans et plus
  • Secondaires 4 et 5
  • Formation professionnelle
  • Formation des adultes
  • Collégiale
  • Universitaire
  • À la maison (décrocheurs)
  • Marché du travail

[1] Ce portrait est non exhaustif