Chantier 6-15 ans

Importance du Chantier 6 à 15 ans

Une multitude de facteurs influencent le parcours scolaire des jeunes âgés de 6 à 15 ans. Dans cette période qui s’étale sur dix ans, différentes interventions et projets peuvent soutenir la persévérance scolaire et atténuer les risques de décrochage ou d’échec scolaire. Rappelons que l’absence d’un diplôme est reconnue pour engendrer des difficultés dans l’intégration sociale et professionnelle et augmente la dépendance économique et la pauvreté tout en ayant des conséquences néfastes pour le marché du travail.

Exemples de priorités et pistes d’action

  • Améliorer la transition scolaire entre le primaire et le secondaire.
  • Identifier, soutenir et valoriser les bonnes pratiques qui contribuent à améliorer l’engagement des parents envers l’école et l’image de l’éducation.
  • Identifier et valoriser les bonnes pratiques qui développent l’intérêt pour la lecture chez les jeunes en Outaouais, en portant une attention particulière à ceux qui sont considérés comme étant des lecteurs peu engagés.
  • Améliorer la continuité et les mécanismes d’accompagnement vers l’après secondaire (que ce soit FGA, FP ou collégial).

Les mécanismes de consultation et les études ont également démontré l’importance : 

  • D’agir tôt
  • De porter une attention particulière aux milieux défavorisés
  • De favoriser la cohésion dans les communautés et l’ouverture de l’école aux partenariats
  • De travailler l’accompagnement des familles

Portrait de la situation en Outaouais[1]

Quelques statistiques concernant les jeunes de 6 à 15 ans en Outaouais[2]

Soutien social et engagement des parents

En Outaouais, 32 % des jeunes estiment avoir un soutien social élevé dans leur environnement scolaire. Ce soutien social augmente à 68,5 % de la part des amis et 77,3 % dans leur environnement familial (Courteau et al., 2013).

Entre 46 et 56 % des parents des Commissions scolaires francophones de la région ont un profil critique ou désengagé à l’endroit de l’école (Collerette et Pelletier, 2013).

Activité physique et alimentation pour les jeunes de la 5e année de primaire au secondaire V
  • 66 % des filles et 75 % des garçons passent plus de 2 heures par jour devant un écran.
  • 34 % des jeunes consomment le nombre de fruits et légumes recommandés.
  • 38 % des jeunes ne déjeunent pas tous les matins par manque de faim ou de temps
  • 30 % des filles et 50 % des garçons de l’Outaouais (2015) font 60 minutes d’activité physique d’intensité moyenne par jour (Québec en forme, 2015).
Perspectives d’abandon scolaire des jeunes de la 5e année de primaire au   secondaire V
  • 6 % ont sérieusement pensé à abandonner l’école et 3 % pensaient le faire dans les six prochains mois.
  • 70 % se disent heureux d’être à leur école.
  • 17 % des jeunes du secondaire estiment qu’ils seraient plus heureux s’ils abandonnaient l’école.
Un taux de diplomation (secondaire) et de qualification moins important en Outaouais qu’au Québec

En Outaouais, 57,1 % des élèves inscrits pour la première fois en 1re secondaire en 2007, ont obtenu un premier diplôme ou une première qualification en 2011-2012, soit après cinq ans comparativement à 65,2 % au Québec. En 2012-2013, 9,1 % de plus ont obtenu un premier diplôme ou une première qualification soit après six ans, comparativement à 8,6 % au Québec. En 2013-2014, soit après sept ans, 3,6 % de plus ont obtenu un premier diplôme ou une première qualification comparativement à 3,9 % au Québec. Au final, le taux de diplomation et de qualification de la cohorte de 2007 s’établit à 69,8 % en 2014 après sept ans d’études secondaires alors que la proportion est de 77,7 % pour l’ensemble du Québec (Ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, 2015).

Des disparités importantes entre les territoires

Le taux de diplomation et de qualification après 7 ans au secondaire est également disponible pour les territoires de l’Outaouais pour la cohorte 2005-2006 (ayant graduée en 2013). Il démontre une disparité importante (Cartojeunes, http://cartojeunes.ca/). Mentionnons également qu’à l’intérieur des territoires urbains, des disparités existent également.

  • MRC de la Vallée-de-la-Gatineau : 53,5 %
  • MRC de Papineau : 60,9 %
  • MRC du Pontiac : 65,5 %
  • MRC des Collines-de-l’Outaouais : 68 %
  • Ville de Gatineau : 69,7 %
Une progression importante entre 2006 et 2013

En 2013, l’Outaouais est la deuxième région au Québec à avoir le plus progressé au cours des dix dernières années pour les taux de diplomation après 7 ans au secondaire (Cartojeunes, http://cartojeunes.ca/)

Bref portrait des acteurs et des actions dans le milieu

Plusieurs organisations et projets sont en place dans la région de l’Outaouais en matière de persévérance et de réussite éducative (parascolaire et périscolaire). La TÉO reconnait l’importance de travailler dans le respect des missions et mandats des partenaires et souhaite travailler en étroite collaboration avec ces derniers en évitant de dédoubler les actions en place.

Exemple de partenaires et de collaborateurs pour les jeunes de 6 à 15 ans[3]
  • Commissions scolaires et établissement de formation
  • Organismes communautaires
  • Centraide Outaouais
  • Maisons de la famille
  • SITO
  • Accueil parrainage Outaouais
  • Centre de ressources anglophones Connexions
  • Les regroupements locaux de partenaire
  • Santé publique : Pierre Janet, Jelinek, CLSC
  • Pédiatrie sociale
  • CJE
  • MRC et Ville de Gatineau
  • Tables et commissions jeunesse
  • Loisir-Sport Outaouais
  • Services policiers
  • Établissements privés
  • Chambres de commerce, etc.
  • Ministère de la Culture et des Communications
  • Ministère de la Famille
  • Ministère de l’Éducation
Lieux des jeunes de 6  à 15 ans
  • À l’école primaire
  • À l’école secondaire
  • À la maison, au travail, dans les lieux de loisir et dans les organisations communautaires (décrocheurs)

[1] Ce portrait est non exhaustif
[2] Pour plus d’information sur les statistiques de la persévérance scolaire, voir notre site Internet à l’adresse suivante : http://tableeducationoutaouais.org/donnees-et-publications/statistiques-et-portraits/
[3] Source : Démarche de réflexion stratégique des membres de la TÉO